La société des égaux. Pierre Rosanvallon

imagesQuel livre ! ça leur a réaligné les chakras dans leurs universités d’été ! rappel de l’écart des rémunérations dans les entreprises du CAC 40 : de 1 à 400 ! comme des coups de fouet ! Vlac ! et pour ceux qui rechignent : prepflac ! et reptaf ! voilà une rentrée sociale frappante… cinglante… le livre propose une politique des singularités … ne plus blablater sur le triple A, mais REFONDER LA SOCIETE .

Gravé au fronton des bâtiments publics, le concept d’égalité est vidé de sa substance. Et palsembleu qu’ils en tiennent compte ceux qui nous gouvernent de ce livre formidable ! que les prétentiards n’oublient pas que la politique n’est pas une fin en soi., mais qu’elle se fonde sur le monde quotidien, sur ce que George ORWELL appelait la décence ordinaire des gens de peu. Rosanvallon rappelle que l’action politique doit se mesurer à l’aune de la vie ordinaire de ceux qui triment. En respectant les trimards, chers à Orwell et à Bruce Bégout on instaurera une société plus juste.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s