Les fleurs de flamme. Renée Vivien.

Il fait nuit sur Truscat. Douce promenade d’été.

Forêt calme aux branches puissantes comme des pythons immobiles.

Etoiles grandes ouvertes… comme les fleurs de flamme de Renée Vivien.

Mais où donc est la trahison ?

Dans cette terre bretonne ?

Elle monterait du sol ?

Elle grimperait aux feuillages ?

Non, c’est dans la jungle indienne qu’elle revient vers les hommes en sautant de liane en liane.

La terre bretonne est fidèle.

Rentrée à la maison je relis Renée Vivien . Dans son texte les lianes s’enroulent comme des serpents verts.

A la relire, c’est l’homme, le traître. ce Blue Dirk laissant Joan se faire bouffer par la tigresse vengeant son mâle.

The Forest Devil, alias Blue Dirk est un salaud.

Ne voyant pas revenir sa compagne, il ne s’est pas inquiété… Le traître !

Les hommes sont parfois dépourvus de l’inséparable honnêteté ordinaire des femmes.

le goujat, le traître a seulement marmonné :

–  » Ah ! la garce ! me tromperait-elle avec un hindou ?  »

La tigresse fidèle, pendant ce temps, venge son tigre en bouffant Joan.

Les étoiles sont toujours là comme les fleurs de flamme d’un enfer où The Forest Devil grésillera bientôt.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s