Lacan lecteur de Gide. Philippe Hellebois.

imagesLivre sur l’amour différencié du désir. L’objet cher à Lacan surgit au détour de chaque oeuvre gidienne. C’est dans les livres de Gide que Lacan a puisé son inspiration principale. Sans le poète la psychanalyse n’est rien.

Les ressources du poème et du roman se réinventent sans cesse comme celles de l’inconscient. Prophétie des lettres et des arts augurée par Freud « l’artiste toujours précède la psychanalyse »

Les femmes, l’amour, la mort… Fil conducteur de Lacan. Homosexuel, Gide est couvert de femmes. Des magiciennes qui le capturent. Femmes confidentes à qui il raconte ses amours avec de jeunes garçons.
Amour de Madeleine avec qui il se marie. L’immoraliste sera écrit ensuite avec une belle dissociation de l’amour et du désir.

Symphonie Pastorale double symbole, celui de la pureté et de l’amour excluant le désir…. ou l’inverse.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s